Le glossaire est un outil indispensable pour le traducteur professionnel qui permet de gagner en efficacité et garantit la cohérence de la terminologie d’une traduction de documents. Mais qu’entend-on vraiment par glossaire ? Comment le constituer et l’utiliser ? TRADUTOURS vous en dit plus.

Traduction : qu’est-ce qu’un glossaire ?

Un traducteur expert doit faire preuve de méthode, de précision et d’un sens aigu de la transmission. Il est spécialisé dans un domaine d’expertise pour offrir des traductions performantes. Pour ce faire, il utilise notamment un outil très pratique : le glossaire de traduction.

Un glossaire permet de recenser toutes les notions essentielles tournant autour d’un secteur d’activité précis et est spécifique à chaque client pour garantir une cohérence terminologique des dossiers. Il reprend : 

  • les termes techniques précis, adaptés au domaine d’activité et choix stylistique du client,
  • les expressions spécifiques à l’entreprise et à son domaine, 
  • les préférences terminologiques,
  • les définitions,
  • les abréviations, etc.

Cela peut être un lexique concernant la médecine, la cuisine, le marketing, la justice, le commerce, etc. 

Bien qu’il ne soit pas obligatoire, le glossaire se révèle particulièrement efficace dans le cadre d’un projet de traduction de documents très techniques qui reviennent fréquemment dans les documents officiels. Il les classifie par typologie et en les associant à leur traduction de la langue source à la langue cible (ou aux langues cibles). C’est aussi un atout pour les entreprises ayant leur propre langage de marque.

Les glossaires sont régulièrement mis à jour pour suivre les tendances du secteur ou l’évolution d’une entreprise. Cela demande une veille professionnelle de la part des traducteurs professionnels.

Les 4 avantages à constituer un glossaire pour un traducteur

Quel que soit le projet de traduction sur lequel l’expert traducteur intervient (traduction scientifique, traduction financière, traduction commerciale, traduction médicale, traduction technique, traduction juridique, etc.), le glossaire est une véritable aide technique qui permet de traduire les textes avec plus d’efficacité. Le constituer est une étape importante dans le processus de traduction. Voici quatre avantages à utiliser un glossaire.  

1. Améliorer la qualité de travail

Les processus sont optimisés grâce au glossaire et assurent une meilleure qualité de production. Il est non seulement utilisé par les traducteurs, mais aussi par les réviseurs en charge de la relecture, pour le respect de la terminologie et de la phraséologie.

2. Garantir la cohérence terminologique d’un texte

Le lexique lève les doutes éventuels lors d’une traduction. Il garantit au traducteur de produire des textes uniformes sur l’ensemble des documents traduits, notamment si les textes sources contiennent des termes spécialisés ou très techniques. Et, si plusieurs experts traducteurs interviennent sur la traduction d’un même document, le glossaire assure une réelle homogénéité dans les termes traduits.

3. Accélérer les processus de traduction

Le linguiste le consulte et fait ainsi moins de recherches. Le relecteur s’attarde aussi moins sur le texte traduit si les mots sont inscrits sur le glossaire. Cet outil s’avère particulièrement utile sur les projets où les délais sont courts. Et il permet, ainsi, de diminuer les coûts de traduction.

4. Utiliser la bonne terminologie

Le glossaire aide à être cohérent lorsque l’on traduit régulièrement des textes pour un même client. L’idée est ici d’avoir un référentiel terminologique que l’entreprise utilise sur ses différents supports de communication (plaquette commerciale, site internet, mailings, etc.) et de proposer une image de marque claire, en fonction de la langue cible et de la localisation. Pour une entreprise, constituer un glossaire de traduction en plusieurs langues est une preuve de son expertise dans son domaine et peut l’aider à s’internationaliser en rendant ses produits ou services accessibles à tous.

Chez TRADUTOURS, au début de chaque projet, nous ne manquons pas de demander à nos clients de nous préciser leur vocabulaire usuel, ainsi que les termes spécifiques à leur domaine. En d’autres termes, nous balayons avec eux le champ lexical de leur univers de marque et leur référentiel “produits” : documentation technique, catalogue produits, stratégie de communication, etc. Pour vorte projet, nous utilisons les glossaires en votre possession et ceux que nous élaborons spécifiquement pour vos services.

Comment créer un glossaire en traduction ? 

Un glossaire de traduction peut prendre la forme d’un dictionnaire, avec des entrées classées par ordre alphabétique pour plus de facilité de consultation. Il peut aussi être constitué dans un tableur type Excel. 

Le mot ou le groupe de mots est présenté :

  • dans sa langue source, 
  • avec sa traduction,
  • son abréviation le cas échéant,
  • les différentes traductions vers les langues cibles.

Une fois validé en interne avec le client concerné, le glossaire permet de gagner du temps. Se créer plusieurs glossaires, en fonction des domaines de traduction et des clients, est un véritable atout et permet de constituer une base de données solide pour vos traductions. 

En conclusion, le glossaire est donc une ressource essentielle et un outil de traduction précieux pour les linguistes. Il permet d’harmoniser les contenus et assure une traduction de documents de qualité. Gain de temps, gain de productivité et gain d’efficacité, c’est un véritable atout pour les traducteurs.

TRADUTOURS est une agence experte dans la traduction multilingue : demandez-nous un devis pour votre projet de traduction.


ISO 9001
ISO 17100