TRADUTOURS propose au quotidien des services de traduction et d’interprétation, parmi lesquels la traduction ou l’interprétation certifiée par un professionnel agréé pour le compte d’avocats, d’huissiers, de notaires ou l’administration publique pour leur fournir des traductions écrites ou orales assermentées.

Qu’est-ce qui différencie un traducteur / interprète assermenté d’un traducteur / interprète classique ? 

Dans quels domaines intervient-il ? 

Plus d’informations dans cet article !

Que fait le traducteur assermenté ?

Un traducteur assermenté possède une connaissance approfondie de l’univers juridique (vocabulaire, syntaxe, grammaire, subtilités de la langue, etc.). Pour le devenir, le traducteur est nommé par une cour d’appel ou la cour de cassation après avoir prêté serment et sur justification de ses titres de traducteur professionnel. Il doit avoir un casier judiciaire vierge.

À noter que le titre de traducteur assermenté, agréé ou expert est renouvelable. Il est très convoité, car attribué à peu d’élus qui interviennent généralement dans la circonscription administrative de leur lieu de résidence.

La traduction certifiée de documents

S’il effectue un travail classique de traduction avec une parfaite maîtrise de la langue traduite, le traducteur assermenté propose des certifications pour authentifier les pages traduites en documents à caractère officiel.

Pour officialiser sa traduction, il appose sur sa traduction et le document original :

  • son cachet
  • sa signature
  • ainsi qu’un numéro un numéro d’ordre unique.

Ces trois informations certifient et légalisent la traduction en officialisant la conformité avec le document source sans aucune interprétation de texte. Les traductions sont ainsi reconnues comme officielles par les tribunaux et l’administration en France et à l’étranger.

Dans quel contexte a-t-on besoin de traduction assermentée ?

Le traducteur assermenté peut intervenir dans le domaine judiciaire, de la police, de la gendarmerie, des douanes, etc.  Il s’agit par exemple d’actes notariés, de décisions de justice, d’assignations, etc.

La plupart des traducteurs assermentés experts exercent en profession libérale et interviennent au titre d’expert judiciaire auprès de l’administration.

On fait appel à un traducteur assermenté pour traduire des documents légaux du type : 

  • Pour les entreprises : des Kbis, des documents comptables, des protocoles d’accord, des appels d’offres, un cahier des charges, des bilans ou rapports annuels, des retranscriptions d’entretiens, etc.
  • Pour les particuliers : des attestations, une carte d’identité ou un passeport, un acte de naissance, de décès ou certificats de mariage, des diplômes, un permis de conduire, une décision judiciaire, etc.

Une traduction certifiée peut être nécessaire dans de nombreuses situations !

La traduction certifiée à l’orale : l’interprétation assermentée

L’interprétation assermentée est une traduction orale et officielle. L’interprète assermenté pourra attester de la fidélité du discours original. Les interprètes assermentés exercent des missions officielles d’experts judiciaires pour le compte de l’État, de la collectivité territoriale ou des administrations publiques administratives pour assurer la légalisation de la traduction orale. L’interprète certifié peut être amené à intervenir auprès d’une administration (tribunal, gendarmerie, …) lors d’un procès, d’une garde à vue, d’une audition ou d’un interrogatoire requérant un interprète.

 

Quels sont les besoins des avocats en matière de traduction assermentée ? 

Maître Isabelle AVRIL, du Cabinet Walter & Garance Avocats à Tours, nous en dit plus sur ses besoins en matière de traduction.

Quelle est votre spécialité, en tant qu’avocate ? 

« Je suis spécialisée en droit des affaires / droit des sociétés. J’interviens principalement en matière de private equity et de fusions-acquisitions. »

Quels sont vos besoins en matière de traduction ? 

« Lorsque nous travaillons avec des clients à l’étranger, nous avons souvent besoin de faire appel à des traducteurs professionnels. C’est le cas lorsque l’un de nos clients rachète une société étrangère ou inversement, lorsqu’un client étranger rachète une société française. Sur ce type d’opérations internationales, dans 90 % des cas, la langue applicable aux actes est l’anglais. »

« Au sein de notre cabinet, nous avons plusieurs besoins pour les traductions. Le premier concerne la traduction de certaines pièces nécessaires à la rédaction des différents actes. Il est parfois nécessaire de les faire traduire de manière assermentée. Le second besoin est relatif à la traduction de nos actes du français vers la langue destinataire quand nous ne maitrisons pas celle-ci, même si nous avons au sein de notre cabinet les compétences de rédaction en langue anglaise, allemande, italienne… »

Dans quel contexte faites-vous appel à TRADUTOURS ?

« Toutes nos traductions n’ont pas besoin d’être assermentées, mais nous faisons systématiquement appel à TRADUTOURS pour nos traductions.

La traduction assermentée est plus utilisée par notre pôle judiciaire lorsqu’il est nécessaire de présenter auprès des tribunaux des pièces traduites d’une langue étrangère vers le français.

Dans notre domaine d’activité auprès des sociétés, le recours à la traduction assermentée est plus rare, une traduction classique suffit en règle générale. Il arrive toutefois parfois que nous ayons recours à la traduction assermentée de certaines pièces, notamment des Kbis, des statuts, des actes juridiques, des contrats, etc. »

« Nous avons choisi de travailler avec TRADUTOURS en raison de leur réactivité et de l’excellente qualité de traduction. »

TRADUTOURS possède un large panel de traducteurs et interprètes professionnels assermentés et agréés auprès des Cours d’Appel. 

Nous vous garantissons des traductions de qualité et performantes, et ce, dans 65 langues. 

N’hésitez pas à faire appel à nos experts.


ISO 9001
ISO 17100